Célébration de la Fête nationale à Zurich

250 personnes environ avaient répondu à l’invitation du consul général, M. Jean-Jacques VICTOR, pour la traditionnelle réception du 14 juillet qui s’est déroulée cette année le 13 juillet 2019 à l’hôtel Hilton International Airport.

A cette occasion, le consul général a annoncé son départ et l’arrivée prochaine de son successeur, M. Alain STERBIK, nommé par M. le Président de la République, par décret paru au Journal officiel le 5 juillet dernier. Vous trouverez plus bas un diaporama de la réception ainsi que le discours prononcé par le consul général.

Discours prononcé par le consul général

Monsieur le Président du Grand conseil du canton de Zurich,
Madame la maire adjointe de Saint-Louis,
Madame la Conseillère consulaire,
Mesdames et Messieurs les consuls généraux et consuls honoraires, chers collègues,
Chers compatriotes, chers amis suisses, Liebe Freunde,

Avec toute l’équipe du Consulat général, je suis très heureux de vous accueillir pour cette traditionnelle réception du 14 juillet, que nous célébrons cette année avec un jour d’avance, la fête nationale tombant un dimanche.

C’est la troisième fois que j’ai l’opportunité de m’adresser à vous, en ce jour de fête nationale, et j’en suis ravi.

Je suis heureux de saluer nos amis suisses, M. Dieter KLAY, Président du Grand conseil du canton de Zurich, et français Mme Jocelyne STRAUMANN, maire adjointe de Saint-Louis, Je salue notre conseillère consulaire, également conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger, Mme Isabelle SCHMIDT-DUVOISIN.

Enfin, je vous adresse les meilleures salutations de notre ambassadrice, Mme Anne PAUGAM, retenue à Berne aujourd’hui, et qui quittera prochainement ses fonctions.

Dans le domaine de la relation bilatérale, l’excellent climat qui prévaut depuis plusieurs années maintenant ne s’est pas démenti, avec plusieurs visites bilatérales, dans le domaine de l’économie, des affaires étrangères et de la défense notamment. Plusieurs projets d’envergure bilatéraux dans le domaine des transports sont à l’agenda, je citerai l’inauguration prévue le 15 décembre prochain du RER transnational à Genève et Annemasse, le CEVA, et, à plus long terme, la rénovation de la plate-forme douanière de Saint-Louis-Bâle et le raccordement ferroviaire de l’Euroairport de Bâle-Mulhouse-Fribourg. Tous ces projets visent à rapprocher les populations des 2 pays, et à favoriser leur mobilité et leur employabilité.

L’année 2019 a été marquée par l’organisation le 26 mai dernier des élections européennes avec un afflux record d’électeurs qu’aucun poste dans le monde n’avait anticipé, mais auquel nous avons su faire face dans de bonnes conditions, je crois, un grand merci aux nombreux bénévoles et aux électeurs dont certains ont trouvé, parfois, le temps d’attente un peu long, en dépit de tous les efforts déployés.

En 2020, vous pourrez voter pour les élections consulaires, avec en principe, une grande première, le vote par internet, à côté du vote à l’urne.

Je voudrais, cette année encore, souligner le dynamisme des associations françaises et franco-suisses qui irriguent la communauté française. Je ne peux les citer toutes, mais elles savent combien nous sommes attentifs à leurs actions. Je mentionnerai seulement la société de Bienfaisance qui vous proposera, cette année encore, d’acheter des roses au profit de son oeuvre sociale, sachez être généreux car la société fait un travail remarquable au service des Français démunis ou dans la détresse. A cet égard, nous avons tous, bien sûr, une pensée émue pour son ancienne présidente, Mme Marie-Hélène ZEYSSOLFF qui nous a malheureusement quittée cette année. Un mot sur notre lycée français auquel j’ai consacré beaucoup de temps, pour saluer son proviseur et les membres du conseil de gestion, et pour souligner l’excellence de ses résultats avec 100% de réussite cette année au baccalauréat et au brevet des collèges. A Berne, l’Ecole française internationale pourra se reloger en début d’année prochaine dans de nouveaux locaux et à Bâle, la nouvelle directrice que je salue et le nouveau conseil veulent donner une nouvelle impulsion à cet établissement, le plus ancien de notre réseau en Suisse puisque sa création remonte à 1884.

Mesdames et Messieurs, chers compatriotes, comme vous le savez, il est temps pour moi de prendre congé de vous, après ces 4 années passionnantes passées à la tête de ce consulat général de France à Zurich. Je pense, en toute modestie, avoir rempli les objectifs fixés : continuer à vous rendre un service public de proximité et de qualité, efficace et courtois, et la plupart du temps gratuit, nouer des contacts politiques confiants avec nos amis suisses dans les 21 cantons de la circonscription, et dans la principauté du Liechtenstein, ainsi qu’avec vos représentants élus, valoriser l’attractivité de notre pays dans les domaine économique et culturel. Toutes ces actions, je les ai menées grâce à vous tous, les agents du consulat au premier chef, les élus, notre ancienne députée que je salue ici tout spécialement, les conseillers consulaires exemplaires, et les innombrables partenaires associatifs et institutionnels suisses et français. Pour n’oublier personne, je n’en citerai aucun, mais je sais qu’ils se reconnaitront aisément. Je les remercie tous.

Je passerai le flambeau le 2 septembre prochain à mon successeur, M. Alain STERBIK récemment nommé par le Président de la République. Je vous remercie de lui réserver le meilleur accueil. Il me reste à vous souhaiter un moment agréable et, en écoutant les hymnes nationaux, à célébrer l’amitié entre nos deux pays.

Vive la Suisse et vive la France !

Dernière modification : 16/08/2019

Haut de page