Depuis le 1er janvier 2012, les candidats à la nationalité française doivent obligatoirement produire un diplôme ou une attestation sécurisée.

JPEG

Depuis le 1er janvier 2012, le candidat à la nationalité française doit prouver qu’il maîtrise le français : le requérant doit justifier de la production d’un diplôme ou d’une attestation sécurisée .

1/ Le niveau de connaissance requis :

Le demandeur ou le déclarant doit justifier d’une connaissance de la langue française "caractérisée par la compréhension des points essentiels du langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne et aux situations de la vie courante ainsi que la capacité à émettre un discours simple et cohérent sur des sujets familiers dans ses domaines d’intérêt".

Le niveau de connaissance de la langue française requis, est caractérisé par le niveau B1, rubriques "écouter", "prendre part à une conversation" et "s’exprimer oralement en continu" du Cadre européen de référence pour les langues adopté par le comité des ministres du Conseil de l’Europe. Niveau oral de maîtrise de la langue.

(Un diplôme ou une attestation attestant d’un niveau supérieur au B1 oral (B2, C1 et C2) sont bien sûr acceptés).
Si le niveau de connaissance est inférieur à B1 une évaluation sera faite par les services du consulat général de France.

2/ Les modalités d’évaluation :

Les requérants doivent justifier de la production :

a) soit d’un diplôme délivré par une autorité française , en France ou à l’étranger, sanctionnant un niveau au moins égal au niveau V bis de la nomenclature nationale des niveaux de formation, soit le niveau du diplôme national des brevets ;

b) soit d’un diplôme attestant d’un niveau de connaissance du français au moins équivalent au "diplôme d’études de français langue étrangère" =DELF= niveau B1 du cadre européen de référence pour les langues du Conseil de l’Europe.
Les Centres en Suisse qui délivrent le "DELF", les modalités d’inscription, le calendrier des examens, les centres d’examens ainsi que les frais d’inscription sont à trouver sur le site Internet http://www.delfdalf.ch/

c) soit d’une attestation sécurisée délivrée, depuis moins de deux ans, à l’issue d’un cycle de formation par un organisme titulaire du label "FLI" =Français langue d’intégration=. Les informations sont données sur le site Internet http ://www.fle.fr.
A consulter également le site Internet des "Alliances françaises en Suisse" qui dispensent des cours de français et délivrent des diplômes dont le "DELF" (diplôme d’études de français langue étrangère). Le site Internet http://www.alliancefrancaise.ch communique les adresses de tous les Centres d’Alliances françaises en Suisse. A Zurich : www.afz.ch.

d) soit d’une attestation sécurisée, délivrée depuis moins de deux ans, constatant le niveau B1 validant la réussite à l’un des tests suivants délivrés par un organisme certificateur :
- test de connaissance du français =TCF= du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) : www.ciep.fr (Les centres agréés TCF en Suisse sont le Centre de langues de l’Université à Fribourg : infocentredelangues@unifr.ch, l’ IFAGE à Genève : www.ifage.ch, l’Ecole suisse de langues ESL à Montreux : www.esl-schools.org
- test d’évaluation de français (TEF) de la chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) : www.ccip.fr
Les deux types d’attestations suivantes ne sont recevables que si l’examen a eu lieu avant le 1er juillet 2015 :
- business language testing service français (BULATS) de l’université de Cambridge : www.bulats.org
- test de français international (TFI) d’Education Testing Service (ETS Global) : www.fr.tfi-europe.com et www.fr.etsglobal.org

Attention : les diplômes de français délivrés par une autorité étrangère (autre qu’une autorité française) ne sont pas acceptés.

1 - ALPADIA language Schools
2 - https://www.alpadia.com/fr/camps-ete.htm

Dernière modification : 30/08/2016

Haut de page