Remise des insignes de chevalier des Palmes académiques à M. François Latouche, directeur de l’école primaire

Voir les photos et lire le discours ci-joints.

Monsieur le proviseur, cher Paul,
Monsieur le représentant du conseil de gestion
Mesdames et Messieurs les professeurs et membres du personnel du lycée français MC de Zurich,
Monsieur le directeur, cher François,

Je suis très heureux de vous retrouver ce soir en cette fin d’année, particulièrement riche et dense s’agissant du lycée français. Je rentre de vacances et pas un jour ne s’est passé sans que plusieurs courriels ne m’informent de l’évolution de la situation au lycée. Sans consacrer trop de temps à cette affaire, je crois que le débat souhaité par le conseil de gestion est sain et légitime. Chacun a pu exprimer son opinion, l’AEFE est venue expliquer la sienne, et je remercie le Conseil de gestion d’avoir compris qu’il était judicieux d’attendre les conclusions de la réforme en cours avant d’inviter les parents d’élèves à se prononcer. Maintenant les vacances vont arriver et les esprits vont, je l’espère, retrouver, le calme nécessaire et la sérénité propices à la réflexion…
Mais avant cela, il nous reste une tâche bien agréable à accomplir c’est de décorer l’ami François Latouche ici présent et de distinguer ses mérites.
Marguerite Yourcenar a dit, peu avant avant son élection remarquée à l’AF, qu’elle ne connaissait pas de plus grand plaisir que de dire du bien d’autrui, quand on passait sa vie à en penser tant de mal.
Je vais donc dire du bien de vous, cher Francois, et cela vous fera du bien, et nous fera du bien à tous !
Vous êtes, cher ami, au mi-temps de votre brillante carrière, professeur des écoles, vous avez exercé des fonctions de direction en France, à Alfortville, et ici à Zurich depuis 2014. Entretemps, vous êtes passé par Vienne, dans ce magnifique lycée français, autre fleuron du réseau AEFE. Dans tous ces postes, vous vous êtes distingué par votre passion de la pédagogie et des innovations, votre respect des élèves, votre curiosité intellectuelle et votre sérieux devenu quasi… légendaire.
Partout où vous êtes passé, vous avez conduit des projets innovants, concours de rhétorique, concours de dictée, formation pédagogique, invitations d’écrivains, passion du sport, le marathon et le vélo, cet autre plaisir solitaire d’après Georges Pérec.
A Zurich, vous coordonnez les parcours bilingue et classique, vous suivez les élèves à besoin spécifique, ceux dits à haut potentiel, vous animez un atelier théâtre et organisez chaque année une soirée lyrique donnée par les élèves avec le concours des enseignants.
Bref, vous êtes un excellent directeur, ouvert aux expériences nouvelles, curieux d’allier la qualité de l’enseignement aux progrès technologiques et aux enrichissements que sont la littérature, le théâtre et la musique.
A 44 ans, il vous reste encore bien des années à parcourir et bien des innovations à mettre en place au service de l’enseignement public français, dont l’éthique, je le sais, est cher à votre cœur.
Cette distinction que je vais vous remettre maintenant est un encouragement à poursuivre sur cette lancée et à accroitre encore vos capacités et vos talents. Je voudrais associer votre épouse, toujours si élégamment discrète, et vos enfants à cette cérémonie.

François LATOUCHE, au nom du Premier ministre, et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais chevalier des palmes académiques.

Dernière modification : 05/07/2018

Haut de page